dimanche 14 juin 2020

Malades et médecins


Chaque mois une session de chants, à l'heure de l'apéro, est organisée à Nantes par Dastum 44. C'est le plus souvent le troisième mardi du mois que nous sommes accueillis chez “Mon Oncle” bistrot-grignotte situé 16 rue d'Alger. Un thème est généralement proposé aux participants sans que cela soit contraignant. Ainsi, la session du 16 juin 2020 est annoncée sur le thème “malades et médecins”, actualité oblige. Voici quelques suggestions de chansons sur ce thème:
pour lire la suite:


Chaque semaine, le blog de Dastum 44 vous propose de découvrir une chanson du répertoire traditionnel recueilli en Loire-Atlantique. Ces chansons proviennent de collectages récents ou de recueils anciens. Elles sont ré-interprétées par des membres de l'association. Malades et médecins sont présents dans de nombreuses chansons traditionnelles comme thème principal ou plus incidemment. Vous pourrez donc retrouver dans ce blog:
Des chansons où l'on fait appel au médecin de Nantes (parfois de Paris ou de Rennes)
n° 246 garçon qui fait l'amour
n° 137 c'était par un beau soir
n ° 266 la fille blessée par une orange
Une autre chanson très connue avec son refrain “moi qu'aimait tant, tant, mon mari”
n° 290 la joyeuse veuve, où le médecin arrive trop tard (quel dommage !)
Parfois la maladie est feinte
n° 252 la culotte de velours
n° 310 le moine et le cordonnier “j'ai la goutte à la jambe et la fièvre me prend”
Le personnage du médecin n'est pas toujours rassurant. Voilà qui fait hésiter dans le choix d'un mari:
n° 13 je voudrais bien m'y marier
La maladie sert de repoussoir dans deux thèmes bien connus dans notre région:
n° 119 voilà ma journée faite le galant est intimidé par la belle qui lui déclare: ma mère elle est malade, je reste à la soigner
L'argument est utilisé par la fille du lépreux pour échapper à trop d'empressement. C'est la même chanson type qu'on retrouve sur nos côtes avec
n° 192 Les marins de Redon, bien qu'il n'y soit pas question de contamination !
Toute une série de chanson de menteries; un thème très populaire et décliné sous diverses formes:
n° 164 ton petit bonnet, une mouche tombée du plafond qu'il a fallu envoyer à l'hopital parce qu'elle s'est cassé la cuisse – le même thème est décliné dans la n° 40 m'en revenant de Lille où le médecin n'est pas très expérimenté comme celui de la n°217 un médecin – tailleur de pierres qui fait des pansements avec du fil de fer
Et encore
n° 305 dans les métamorphoses l'un des épisodes raconte: je me ferai malade sur mon lit, je me ferai médecin pour te soigner
n° 313 Entre Paris et Saint Denis, qui parle du petit Dauphin sur son lit malade

Nous n'avons publié jusqu'ici que 343 chansons. Il en existe donc quantité d'autres que vous trouverez sur la base dastumedia http://www.dastumedia.bzh (enregistrements originaux) ou sur les CD que nous avons édités.
Par exemple:
Madeleine s'est enivrée (CD plaisirs de la table – Dastum 44 – 2015) la voilà malade; le médecin dans sa visite lui a défendu le vin. “j'en ai bu toute ma vie. J'en boirai jusqu'à la fin”. Non mais !
On vous épargne toutes les complaintes où les amants meurent du mal d'amour, pour finir avec deux thèmes qui font pourtant référence au même mal:
- L'oignon - une chanson pas très courante par chez nous, plus connue au Canada. une fille qui se plaint du front se voit proposer différents remèdes, à commencer par un oignon. Jusqu'à ce que le médecin découvre l'origine du mal et lui conseille: un garçon. La voilà guérie.
- le champ de pois - C'est un endroit où l'on va ramasser des pois (ou cueillir des noix) On y attrape une maladie qui tient au lit pendant neuf mois.
Cette liste n'est en rien limitative. Elle n'explore que le domaine des chansons traditionnelles. Vous connaissez surement d'autres chansons sur le même thème. Alors n'hésitez pas à nous en faire part et à les chanter.
A bientôt


Aucun commentaire:

Publier un commentaire