vendredi 5 mars 2021

367 - le Chasseur du Roi

 Guerre et amour sont les deux pôles de cette chanson de retrouvailles entre un soldat et sa belle. Un soldat qui manifestement hésite entre embrasser la carrière ou sa bien aimée. Celle ci lui reproche ouvertement d'avoir préféré les honneurs militaires à ses amours. Jusqu'au dernier couplet on devine que, si le beau militaire songe à se caser, rien n'est joué.

Cette chanson est assez rare dans nos archives. Plusieurs chansons du même type existent dans divers fonds, mais celle ci semble être la seule à mettre à l'honneur un « chasseur du roi ».

Pour écouter la chanson et lire la suite :

vendredi 19 février 2021

366 – Petit soldat de guerre

 C'est la deuxième fois depuis le début de l'année que nous mettons en ligne une chanson au titre guerrier. N'y voyez là aucune intention. Celle ci est à ranger dans la catégorie des chansons d'amour. Elle nous reporte bien avant la création de la Poste. Habituellement les amoureux confient leurs messages au rossignol ou à l'hirondelle, que la Poste a d'ailleurs longtemps conservée comme logo. Ici, c'est directement à une personne qu'est confié le message. A charge pour le facteur de se débrouiller avec un détail, en lieu et place de l'adresse.

Pour écouter la chanson et lire la suite :

samedi 6 février 2021

365 - Dans ces bois ténébreux

 

Malgré ce titre qui laisse imaginer les situations les plus dramatiques, ce n'est qu'une simple chansons d'amours ; contrariés et conflictuels certes, mais très classiques dans leur présentation. Extraite d'un cahier de chansons du 19è siècle qui nous a déjà fourni quelques mélodies intéressantes, cette dispute d'amoureux est un peu datée dans son propos comme dans sa forme. Mais ce n'est pas si souvent qu'une chanson de cette époque ose exprimer ce qu'un acteur célèbre a popularisé par la formule « t'as de beaux yeux, tu sais ! »(1)

pour écouter la chanson et lire la suite :

samedi 23 janvier 2021

364 - Au 4ème Cambronne

 Le blog de Dastum 44 ressemble parfois à ces grands magasins parisiens : on y trouve de tout. De la tradition orale aux compositions plus récentes, la chanson dite populaire inclut des couplets à usage politique, historique, religieux ou, comme ici, militaire. Cette chanson datant d'une période qui précède juste la première guerre mondiale semble destinée à l'usage des gentils pioupious qui s'en iront bravement reconquérir l'Alsace et la Lorraine. Leur bataillon porte le nom d'un célèbre général nantais

pour écouter la chanson et lire la suite :

dimanche 3 janvier 2021

Meilleurs vœux pour 2021

 L'année passée ne restera pas dans nos mémoires comme un grand cru. Elle nous a privés de rencontres, de veillées, de concerts et de danses. Elle a mis en sommeil bien des activités. Aussi c'est avec beaucoup d'espoirs et de souhaits que nous vous offrons nos meilleurs vœux pour l'année à venir.

Quelle meilleure façon de présenter nos vœux que de le faire en chanson et en s'inspirant des traditions orales qui sont la raison d'être de notre association ?

Pour écouter la chanson et lire la suite :

samedi 19 décembre 2020

363 - Fillette de quinze ans

 Quelle belle histoire ! Une de ces aventures romanesques à faire pleurer dans les chaumières, avec ce qu'il faut de drame, de bons sentiments, de résignation feinte, d'amours impossibles et de volonté farouche. Pour couronner le tout, une fin heureuse (1) qui offre au scénario un rebondissement final aussi inattendu...qu'attendu. L'affaire semblait mal engagée quand arrive ce sursaut final tant espéré. Installez vous confortablement dans vos fauteuils ; la lumière s'atténue dans la salle et voyons maintenant ce qu'on nous propose à l'écran.

Pour écouter la chanson et lire la suite :

dimanche 6 décembre 2020

362 – les bons maris sont rares

 Ce n'est pas dans le secteur où nous puisons habituellement à nos sources qu'a été recueillie cette chanson. Elle vient d'un territoire situé quelques kilomètres au dessus du pays de la Mée. Ce déplacement « dérogatoire » est motivé par un détail qui ne vous aura pas échappé, comme l'atteste le premier couplet. C'est en effet, encore une fois, la ville de Nantes (1) qui sert de point de départ à cette supplique d'une femme à la recherche du compagnon idéal.

Pour écouter la chanson et lire la suite :